path1 Created with Sketch.

About

Synthesizing emotive movement with narrative, Wynn Holmes explores the politics of the body as they intersect with feminism, class, gender, and race in movement and dance.

read more...
path2 Created with Sketch.
path3 Created with Sketch.

Lo Fi Dance Theory

LFDT
Company
path4 Created with Sketch.

Blog

Behind the scenes, Press + News

Open Blog / News

Wynn Holmes
Commissions & Collaborations

back x
Young Galaxy – Falsework Tour
Young Galaxy – Falsework Tour

an ambitious new presentation of Young Galaxy’s music live on stage, using an exciting combination of cutting edge technology and a multi-disciplinary, collaborative approach.

read more...
Vertical Strike
Vertical Strike

In Collaboration with Sarah Trouche. Presented at Fondation d'Enterprise Ricard, Paris, April 2017 ; Chateau d'Esquelbec , France, July 2017 ; Silencio , Paris, October 2017.

read more...
Modular
Modular

MODULAR is an multi-sensory installation and performance where projections, music and dance interact with each other in real-time. The installation showcases the relationship between a human dancer and a virtual dance partner in the form of particles.

read more...
close x

Vertical Strike

« Strike » en anglais signifie alternativement et par ordre de fréquence : grève, frappe, coup, attaque, découverte, battement ou affichage.

La performance « womaniste » proposée par l’artiste Sarah Trouche, avec la complicité chorégraphique de Wynn Holmes, et textuelle de l’auteure Émilie Notéris, revisite l’histoire de l’art en proposant un défilé, « SCROLL », d’actions artistiques réalisées par des femmes de 1913 à nos jours.
Le « womanisme » est un terme inventé par l’écrivaine et militante du Black Feminism Alice Walker, pour souligner la contribution de toutes les femmes à la société, ne se réduisant pas à l’unique apport des femmes blanches de la première vague : « Une womaniste est à une féministe ce que le violet est au lavande. »
La couleur violette est celle qui, retenue pour sa teinte, s’exprime ici dans le corps du texte, manifesté sous forme de banderoles.

Sarah Trouche met en scène des danseuses de pole dance (Emma Lacambra, Malva Van Dark, Pricilla Roussel, Maria Clark et Zoe Duchesne) dont la chorégraphie lascive identique à celle du travail du genre et du genre au travail mute en manifestation, en mouvement, en performance. Le déroulé textuel historique répond au déroulé des mouvements, aux battements (strikes) de jambes répétés, au soulèvement des corps.

More on Sarah Trouche …

loader Created with Sketch.